Rhacodactylus ciliatus (gecko à crête)


Nom scientifique: Rhacodactylus ciliatus

Nom vernaculaire: Gecko à crête (ou crested gecko en anglais)

Distribution géographique: Endémique à l'archipel de Nouvelle-Calédonie, forêt humide de l'île aux pins.

Biologie:
Ce lézard appartient à la famille des Geckonidés et à la sous-famille des diplodactylinae.

Description:
Le rhaco peut atteindre la taille de 25 cm adulte.
Sa couleur est gris-brun dans la nature ; des spécimens sélectionnés par les éleveurs peuvent être jaunes, oranges ou rouge vif.
On reconnait facilement ce gecko à la crête très caractéristique qu'il a au-dessus des yeux.
La queue représente la moitié de la longueur totale.
Les doigts sont pourvus de ventouses qui sont en fait des lamelles lui permettant de se déplacer sur les supports les plus lisses.
Le dimorphisme sexuel est bien marqué puisque le mâle a une queue plus large à la base à cause des logements de ses hémipénis.

Maintenance:
Le rhaco est un lézard assez simple à maintenir pourvu qu'il ait des conditions de maintenance adaptées
Le terrarium : Il doit être de type arboricole tropical
Un terrarium de 45x45x60 peut suffire pour un individu ou un couple de juvénile mais c'est vraiment un minimum.
Un terrarium de 80x40x100 est parfait pour un mâle et deux ou trois femelles. Cette taille permet en outre d'installer aisément un décor de type tropical.
Le taux d'hygrométrie doit être élevé : 60 à 80 %.
Une ou deux pulvérisations seront nécessaires pour obtenir un bon taux d'hygrométrie et fournira au rhaco des gouttelettes qu'il pourra lécher.
La température doit être de 24 à 26° le jour et de 19-20° la nuit.
Le chauffage se fait par une plaque chauffante collée sur l'arrière du terra pour avoir une t° de base et d'une lampe (protégée!) en complément si nécessaire.
Un tube UV n'est pas indispensable dans la mesure où ce gecko est nocturne. Cependant, l'installation du tube 5.0 est bénéfique pour certains rhacos qui affectionnent les bains de soleil mais aussi pour les plantes naturelles présentes dans le terrarium. Il sera allumé 12 à 14 heures par jour.
Les parois du terra seront recouvertes de fibre de coco ou de plaques de liège afin que le rhaco puisse y grimper aisément.
Deux choix sont possibles pour la décoration du terrarium :
Soit un terrarium "artificiel" : il est constitué de plantes en plastique, de branches et d'un substrat qui conserve bien l'humidité tel que les copeaux de pins. Les morceaux de liège de belle taille sont les bienvenus pour que les rhacos puissent y grimper mais aussi pour s'y cacher.Notons que ce genre de déco n'est pas idéale car les plantes en plastiques ne stabilisent pas le taux d'hygrométrie.
Soit un terra "naturel" avec de vraies plantes, et un substrat composé d'un mélange de tourbe blonde et de vermiculite pour bien garder l'humidité. Il est bon d'avoir ajouté une bonne couche de billes d'argile ainsi qu'un feutre de séparation entre ces dernières et la tourbe, afin d'avoir un bon drainage du substrat. Enfin, une couche de mousse viendra couvrir le tout afin de conserver un bon taux d'hygrométrie dans le terrarium.
Parmi les plantes susceptibles d'être utilisées dans un tel terrarium, citons : Ficus benjamina, ficus robusta (qui porte bien son nom !), les broméliacées, les épiphytes en générale, certaines orchidés...
On peut aussi ajouter des plaques de Xaxim au fond ou sur les côtés.

La reproduction de cette espèce est assez simple à obtenir.
Les rhacos sont matures vers 9 mois mais il est préférable d'attendre 12 mois avant de les faire reproduire (surtout les femelles).
Il est souhaitable d'observer une période où la t° est abaissée de 5 à 10 degrés pendant un mois ou deux afin de stimuler les accouplements. Il arrive cependant que ces accouplements aient lieux sans changements de paramètres.
Un pondoir constitué d'une boîte remplie d'une bonne couche de vermiculite sera installée dans le terrarium, mais il est possible que la femelle choisisse un autre site de ponte.
Il faut tenir du calcium à disposition de la femelle gravide sous forme d'os de seiche broyé par exemple.
L'incubation dure environ deux mois à 26°.
Après l'éclosion, les petits seront élevés dans des boîtes individuelles afin d'éviter le cannibalisme. Le taux d'hygrométrie dans ces boîtes doit être très élevé (3 puvérisations par jour).
Il est à noter que les femelles deviennent stériles vers les 5 à 7 ans (il vaut donc mieux acheter des sujets sub-adultes ou juvéniles pour être certains de leur âge).

L'alimentation des rhacos est principalement à base de fruits.
On pourra donc lui donner des fruits bien mûrs ou des compotes pour bébés en variant les parfums (certains fruits sont beaucoup mieux acceptés que d'autres : à tester donc en fonction des spécimens).
Il faut éviter de leur donner des agrumes (orange, citron.. qui sont trop acides).
L'alimentation sera complétée par des insectes deux fois par semaine : grillons, teignes de ruche à l'occasion.
Des compléments en calcium et en vitamines seront soupoudrés régulièrement sur les insectes (un fois par semaine environ) ;
Le repas doit être distribué après l'extinction de l'éclairage.
Il est souvent nécessaire de nourrir les juvéniles à la pipette dans un premier temps.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site